Prostatectomie laparoscopique radicale: une approche mini invasive pour le traitement du cancer de la prostate de David B. SAMADI, M. D

   septembre 12, 2017   

Une approche de traitement du cancer prostatique mini invasif – David B. Samadi, MD

Il a été estimé que dans cette année environ 198.000 Américains seront diagnostiqués avec un cancer prostatique et approximativement 38.000 en mourront. Environ 1/3 des patients choisiront l’option chirurgicale comme traitement de leur tumeur prostatique. L’opération traditionnelle ouverte demande une incision beaucoup plus large pour l’ablation de la tumeur. Ce qui veut dire une majeure douleur, majeurs risques d’infections, temps de convalescence plus long et chance de saignement. De nombreux patients doivent utiliser un cathéter pour une période d’environ 2 à 3 semaines. Afin d’améliorer la qualité de vie avec un même résultat oncologique, une technique avancée, de haut niveau appelée prostatectomie laparoscopique radicale, une chirurgie mini invasive disponible au New York Presbyterian Hospital.

Maintenant il est possible d’éliminer la prostate au travers de petites incisions, avec un risque mineur de perte de sang et besoin de transfusion, une utilisation du cathéter réduite et une réduction des médicaments antidouleur. Avec un agrandissement de 10-15 fois majoré du site opératoire, il est possible de voir plus clairement l’anatomie ainsi que les vaisseaux sanguins et le groupe neuro vasculaire responsable de la fonction sexuelle.

Les avantages de cette interventions sont excellents :

  • Bref séjour hospitalier de 1 à 2 jours. Pour la majorité 1 jour.
  • Mineure perte de sang et un risque réduit de transfusion.
  • Réduction des médicaments antidouleur après l’opération.
  • Elimination du cathéter en temps bref, 3 jours après l’intervention comparé au 2-3 semaines prévues avec la chirurgie ouverte.
  • 90% de la reprise des normales activités dans l’espace d’une semaine après l’intervention.
  • Visualité amplifiée du site opératoire (10-15 fois majoré)
  • Meilleurs résultats cosmétiques.

Questions et réponses concernant la prostatectomie laparoscopique radicale

Cette chirurgie a été introduite aux Etats Unis au début des années 90 mais abandonnée dû au temps extraordinaire de performance. Elle a été réintroduite à la fin des années 90 par un chirurgien à Paris qui a modifié quelques techniques, en les rendant plus sûres, efficaces et reproductibles ce qui rend le taux de contenance et puissance plus élevé. Plus de 95% des patients retrouvent complètement leur continence et 70% retrouvent leur puissance après 6 mois. Cette marge positive est comparable au résultats de la chirurgie traditionnelle ouverte.

Comme uro-oncologue, la question la plus importante est d’éliminer le cancer prostatique de façon intacte et avec des marges négatives. L’objectif suivant plus important pour les patients est de retrouver pleinement leur continence et puissance. Les résultats de la prostatectomie laparoscopique radicale sont actuellement comparable à ceux de la chirurgie ouverte.

Le temps de convalescence après une intervention traditionnelle est de 4 à 6 semaines, quant avec la prostatectomie laparoscopique radicale les patients retrouvent leurs normales activités dans l’espace d’une semaine.

La prostatectomie laparoscopique radicale reste un défi, partiellement pour l’emplacement de la prostate et partiellement pour la complexité des différentes phases qui font partie de la prostatectomie pour épargner les nerfs et l’anastomosais uretère -vasculaire.

Prostatectomie laparoscopique radicale: une approche mini invasive pour le traitement du cancer de la prostate de David B. SAMADI, M. D
Noter cet avis
       Articles      

Réserver un rendez-vous avec
Dr. David Samadi: