Cancer prostatique

About Prostate CancerLe cancer de la prostate est une maladie où les cellules malignes (cancer) se forment dans les tissus de la prostate. La prostate est une glande du système reproductif masculin située juste au-dessous de la vessie et devant le rectum.

Elle est approximativement de la taille d’une noix et entoure l’uretère (canal qui vide l’urine de la vessie). La glande de la prostate produit un liquide faisant partie du sperme.

Selon le « National Cancer Institute », le cancer de la prostate est la deuxième forme de cancer la plus commune qui touche les hommes aux Etats Unis. Aux Etats-Unis On estime que sur 221,000 hommes atteints d’un cancer de la prostate en 2003, plus de 70% d’entre eux ont plus de 65 ans. Les Afro-américains sont à plus grand risque par rapport à la race blanche.

Il n’existe pas de symptômes particuliers du cancer de la prostate pendant sa phase initiale. Afin de pouvoir identifier une tumeur de la prostate dans sa phase la plus traitable, il faudrait la découvrir avant que les symptômes apparaissent. Dans sa phase plus avancée, les symptômes peuvent inclure une urination difficile ou fréquente, du sang dans les urines ou des douleurs dans les os.

Risques facteurs:

  • Les risque du cancer de la prostate augmentent avec l’âge. Le cancer de la prostate est rare chez les hommes dont l’âge est inférieur à 40 ans et apparaît dans la majorité des cas chez les hommes de plus de 65 ans.
  • Les hommes dont le père ou un frère sont atteints d’une tumeur à la prostate ont 2 fois plus de risque de développer la maladie. Les hommes ayant 3 membres de la famille atteints du cancer de la prostate en sont presque garantis.
  • Les Afro-américains ont un risque de 60% plus élevé par rapport à la race blanche de développer une tumeur à la prostate et 2 fois plus de risque d’en mourir.
  • Les vétérans d’Asie (Vietnam et Corée), qui ont été exposés à l’agent Orange sont à risque majeur.
  • Les hommes obèses – dont la masse corporelle est de plus de 32.5 ont 33% de plus de probabilité de décéder d’une tumeur à la prostate si ils en sont atteints.

Le test du cancer de la prostate consiste en deux examens:

  • Un examen de sang qui mesure les niveaux de l’antigène spécifique de la prostate (PSA). Un test annuel devrait commencer à partir de 50 ans pour la population en générale, tout en sachant que l’âge approprié pour un test dépend de votre niveaux de risque.*
  • Un examen physique de la prostate ou examen digital rectal (DRE). C’est un examen physique indolore et rapide, par lequel le médecin examine au toucher la présence d’anomalie ou de bosse sur la superficie de la prostate. Le mot « digital » réfère au toucher. Si une bosse ou une anomalie est détectée, une biopsie sera nécessaire pour déterminer si il existe effectivement une tumeur.*

* les deux examens devraient être fait ensemble pour augmenter la précision du diagnostic du cancer de la prostate.

Considérer un test du cancer de la prostate:

  • Un test annuel devrait commencer à l’âge de 50 ans pour la population en général.
  • Les hommes avec un facteur à risque devraient commencer dès l’age de 45 ans.
  • Les hommes avec plus d’un facteur à risque devraient commencer dès l’age de 40 ans.
  • Certains hommes décident de faire un test unique à partir de 35-40 ans afin d’obtenir un chiffre du niveau de PSA pour de futures comparaisons.

Où effectuer un test pour le cancer de la prostate:

  • Il Votre médecin peut faire soit un examen PSA ou un examen physique.
  • Si vous ne pouvez pas vous permettre une visite médicale, appeler l’hôpital local ou une clinique pour savoir si ils offrent un programme d’examens gratuits.

Prévention du cancer de la prostate:

Il n’existe aucun moyen de prévenir une tumeur de la prostate. Adopter un style de vie saine et une activité physique régulière et consistante, limiter les graisses saturées qui sont présentes dans la viande rouge et les produits laitiers peuvent réduire les risques. Les études montrent une relation importante entre la consommation de graisses saturées et une augmentation du taux de diagnostics du cancer de la prostate. Une alimentation riche en nutriments anti cancérigènes, comme la vitamine E, le sélénium, le soja, le thé vert, les tomates, semble diminuer les risques de cancer de la prostate. Des études sont en cours pour confirmer ces faits et de nouveaux nutriments anti cancérigènes sont découverts et étudiés continuellement.

Les options chirurgicales:

La prostatectomie ouverte

  • La chirurgie ouverte peut entrainer une importante perte de sang, une convalescence longue et inconfortable et le risque d’impuissance et incontinence. Les traitements alternatifs disponibles, comme par exemple, la prostatectomie laparoscopique et la prostatectomie robotique Da Vinci sont à considérer pour les tumeurs prostatiques.

La prostatectomie laparoscopique

  • Le traitement le plus commun contre le cancer de la prostate est l’ablation de la prostate, appelé prostatectomie laparoscopique, ou prostatectomie radicale. La prostatectomie traditionnelle radicale demande une grande incision, de 25 à 30 cm ( 8-10 inches).

La prostatectomie robotique Da Vinci: une intervention minimalement invasive

da-vinci-robotic-prostatectomy.jpg

  • Si une chirurgie est recommandée pour traiter le cancer de la prostate, vous pouvez être candidat à une intervention chirurgicale moins invasive appelée prostatectomie robotique, autrement appelée prostatectomie Da Vinci.
  • La prostatectomie robotique est un système chirurgical avant-garde qui permet une opération chirurgicale de haute précision ainsi qu’une réduction de risques, peu d’effets secondaires, et un temps de récupération rapide pour les patients.
  • Un séjour hospitalier de courte durée
  • Moins de douleurs
  • Moins de risques d’infection
  • Moins de pertes de sang et besoin de transfusion
  • Des petites cicatrices
  • Une récupération rapide
  • Un retour rapide aux activités normales

Comme pour toute intervention chirurgicale, les bienfaits de la Prostatectomie Robotique Da Vinci, ne peuvent pas être garantis puisque la chirurgie tient compte des facteurs spécifiques du patient et de l’intervention.

Cancer prostatique
Noter cet avis

Réserver un rendez-vous avec
Dr. David Samadi: