Oncologie Urologique

Ce domaine est réservé au diagnostic et traitements des tumeurs du système urinaire, principalement au traitement du cancer de la prostate, des reins, des testicules et de la vessie. Les médecins spécialisés dans ce domaine sont appelés uro-oncologues. Dr. Samadi est certifié en uro-oncologie auprès du Memorial Sloan Kettering Cancer Center. Il a obtenu son diplôme en laparoscopie et prostatectomie robotique sous la supervision du professeur Claude Abbou, expert reconnu mondialement dans les deux domaines.

Il est essentiel d’être formé dans les 3 types de chirurgies suivantes: ouverte, laparoscopique et en prostatectomie robotique. Différentes approches seront utilisées selon les cas. Pour devenir un expert en prostatectomie robotique, il est important d’avoir de l’expérience en chirurgie ouverte et laparoscopique. Avant de me mettre au programme de la prostatectomie robotique Da Vinci ici à New York, j’ai performé plusieurs prostatectomies radicales ouvertes et dû apprendre à performer les prostatectomies laparoscopiques radicales.

La chirurgie robotique Da Vinci est une technologie qui unit ces deux domaines. La prostatectomie robotique Da Vinci compense quelques unes des insuffisances de la laparoscopie ouverte. Par exemple, la vision en laparoscopie est 2 dimensionnelle alors qu’elle est en 3 dimensions pour la prostatectomie robotique Da Vinci. Les images 3D sont utilisées pendant les moments cruciaux de la prostatectomie, comme pour épargner les nerfs des organes sexuels ou pendant une anastomose (reconnexion de la vessie à l’urètre). En chirurgie ouverte, ce même organe est supprimé ; cependant, les pertes de sang sont nettement plus réduites lors d’une prostatectomie Da Vinci. La chirurgie robotique utilisée pour opérer le cancer des reins est connue sous le nom de néphrectomie laparoscopique robotique et celle pour le cancer de la vessie s’appelle la cystectomie robotique. Les 4 maladies traitées dans le domaine de l’oncologie urologique sont les suivantes :

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus commun chez les hommes derrière le cancer de la peau. Il est la deuxième cause de décès chez les hommes âpres le cancer des poumons. Selon « l’ American Cancer Society », il y a plus de 230.000 nouveaux cas de cancer de la prostate chaque année aux Etats Unis. Une baisse a été notée durant ces dernières années due aux détections et diagnostics précoces. En phase initiale, le taux de guérison est plus élevé. Le cancer prostatique est découvert par un examen du sang appelé PSA ainsi qu’un un examen rectal. La chirurgie est le seul traitement qui enlève la prostate complètement. Les autres options, comme la radiation, la brachythérapie et la cryochirurgie, ne la retirent pas. La décision sur le type d’intervention est définie selon le cas du patient.

Le cancer de la vessie

Environ 54.000 nouveaux cas sont identifiés et plus de 12.500 décès sont attribués au cancer de la vessie. La plupart des patients soufrent d’hématurie (sang dans les urines) et le meilleur moyen pour le déceler est une cystectomie. En regardant à l’intérieur de la vessie et en obtenant une biopsie de la lésion, le pathologiste peut déterminer le type de cancer de la vessie et l’agressivité de la tumeur.
Pour les types plus agressifs de cancer de la vessie qui atteignent les tissus musculaires de la vessie, une ablation est préconisée. La cystectomie radicale ouverte avec déviation urinaire ou une néo vessie est l’opération standard. Récemment, le même principe minimalement invasif a été appliqué pour cette opération. De plus en plus de Centre aux Etats Unis performent la cystectomie radicale ou l’ablation de la vessie avec le système de prostatectomie robotique Da Vinci ou simplement de façon laparoscopique.

Le cancer des reins

La cellule carcinome rénale est le cancer rénal le plus souvent identifié. La plupart des tumeurs sont trouvées par hasard dans l’étude de l’image. La néphrectomie radicale ou partielle est le traitement le plus préconisé pour cette maladie. Bien que l’ablation complète ou partielle du rein est recommandée pour certains patients, la plupart de ces tumeurs pourraient être enlevée d’une façon moins invasive par une laparoscopie. Les avantages en sont moins de pertes de sang et un temps de récupération rapide pour un résultat oncologique similaire.

La néphrectomie partielle

La nephrectomie partielle aussi appelée chirurgie néphron est habituellement choisie dans le cas où les dimensions de la tumeur sont inférieures à 4 cm et si le rein opposé ne fonctionne pas correctement. La préparation de l’opération est la clef du succès dans ce type de chirurgie qu’elle soit ouverte ou laparoscopique. Occasionnellement, si la masse est de petite taille, la prostatectomie Da Vinci peut être utilisée pour la suppression de la tumeur.

Réserver un rendez-vous avec
Dr. David Samadi: