A. Bartoc

Roumanie

L’un des coups de fils les plus durs que j’ai pu passer dans ma vie est celui que j’ai passé à mon père pour lui dire qu’il avait le cancer de la prostate. C’était en mai 2006. Nous étions tous les deux aussi effrayés et anxieux quant à trouver le meilleur moyen pour le traiter. Par ailleurs, le fait d’être séparés de 14 000 km ne nous a pas facilité la tâche pour prendre une décision.

En tant qu’ancien urologue dans mon pays natal, j’ai ressenti le besoin de faire des recherches de manière approfondie sur les traitements possibles. Après avoir parlé longuement avec des urologues (collègues et amis de famille), j’ai trouvé la meilleure solution au problème : la prostactectomie laparoscopique assistée par robot. Cette récente technique de chirurgie permet d’enlever la prostate en évitant la douleur, la perte de beaucoup de sang, la morbidité, une longue période de guérison et les séquelles les plus connues (telles que l’incontinence et l’impuissance) d’une prostatectomie ouverte. Un autre traitement, la radiothérapie laisse la prostate en place mais ferme l’option de toute intervention chirurgicale ; elle comporte aussi des complications importantes. On a aussi pensé que mesurer le taux de PSA après l’opération était important pour mon père afin d’éviter toute récidive de la maladie. J’ai discuté longuement avec mon père en lui fournissant toutes les informations utiles. Il a décidé de faire la prostatectomie robotique. Ensuite notre défi a été de trouver un chirurgien assez expérimenté dans cette technique relativement nouvelle. De part son savoir et son expérience pour avoir traité de nombreux cas aux US, le Dr. Samadi nous a paru comme le bon chirurgien.

J’ai contacté le Dr. Samadi avec toutes les informations appropriées, et j’ai été très heureux lorsqu’il a donné son accord pour soigner mon père. Une date d’opération a été planifiée et nous avons commencé toutes les démarches nécessaires pour hospitaliser mon père comme patient international à l’Hôpital Columbia Presbyterian de New York. Pendant toute la période avant l’intervention, le Dr. Samadi et le centre international de Colombia ont été disponibles pour répondre à toutes nos questions et préoccupations. Le jour de l’intervention, mon père était impressionné par la technologie de chirurgie du bloc opératoire et la rapidité de l’anesthésie. À la suite de l’opération, il a été confortablement installé dans une chambre pour récupérer, et on l’a autorisé à sortir le jour suivant. Le cathéter de la vessie a été enlevé une semaine plus tard. Dix jours après l’opération, mon père est allé à l’US Open de Tennis tout seul et le douzième jour, il a pris un vol transatlantique pour la Roumanie. Un à deux mois après l’intervention, son taux de PSA était à zéro et les petits problèmes d’incontinence ont disparu avec les exercices de Kegel. Nous sommes extrêmement reconnaissants des soins du Dr. Samadi. Ses compétences en tant que chirurgien et sa manière d’être font toute la différence.

P.S. Ma belle-mère a vu son mari subir une prostatectomie ouverte douloureuse ; elle était complètement stupéfaite de la rapidité de guérison grâce à la chirurgie robotique.

A. Bartoc, Roumanie

A. Bartoc
Noter cet avis
       Retour aux témoignages      

Réserver un rendez-vous avec
Dr. David Samadi: